Pourquoi les Français ont gagné

16 11 2009
nallet

Lionel Nallet

Des explications techniques alambiquées, des analyses sans fin, des raisons psycho-morphologiques… depuis vendredi chacun y va de son commentaire sur la victoire des Français sur l’Afrique du Sud. La vraie, la seule, raison, c’est Lionel Nallet en personne qui la livre sur son Twitter. Je le cite : « Je suis heureux d’ avoir pu saluer mon ami Botha, Une bonne tarte, amicale, sur chaque regroupement. Et à l’arrivée une belle victoire.  » C’est pas simple ça ? J’aurais presque pu y penser, le réaliser, c’est une autre paire de manche, surtout face au double-mètres et aux 120 kilos du joueurs des Boks. Pour la petite histoire, les deux poutres avaient un contentieux : il y a quatre ans au Stade de France, Bakkies Botha avait sérieusement blessé Lionel Nallet au sternum. A voir l’accrochage sur le coup d’envoi, ni Lionel ni Bakkies ne souffrent d’Alzheimer tant leur joie de se revoir éclate dans un virevoltant étranglement (ils portent tous les deux le numéro 4). Pour ceux qui ne connaitraient pas la légendaire rugosité du deuxième ligne des Springboks, un petit extrait qui en dit long : c’était cet été lors de la tournée des Lions et Adam Bell, le pilier chevelu gallois n’est pas toujours pas remis de sa blessure.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :