Tri Nation, la vérité des chiffres

6 10 2010

Read, indiscutable 8 des Blacks. Il sait tout faire.

Le propos n’est pas de vous rappeler le déroulement du Tri Nation 2010, vous l’avez bien sûr suivi. Voici en revanche, quelques statistiques intéressantes puisqu’elle éclaire mieux que mille discours les forces des nations en présence. Et vous pouvez aussi voir tout ça en vidéo.

Le centre et ouvreur australien Matt Giteau a inscrit 63 points, uniquement sur des coups de pieds. Exactement le même nombre que le néo-zélandais Dan Carter, mais lui a marqué un essai. Morne Steyn les surclasse tous les deux avec 77 points, tous du pied droit, lors de ce Tri Nation 2010. Restons dans les lignes arrières, Cory Jane a parcouru 259 mètres ballon en main en 6 matchs ; Kurtley Beale, l’arrière australien a fait mieux avec 349 mètres en quatre matchs seulement. Mils Muliaina les bat tous les deux avec 449 mètres balle en main à son actif. Les meilleurs marqueurs d’essais du Tournoi se trouvent aussi dans les lignes arrières : l’ailier australien Drew Mitchell en a marqué 3 ; son compatriote James O’Connor 4. Et qui contestera le record du plus jeune joueur des Tri Nations ? Le vétéran des lignes arrières chez les All Black, l’indispensable Mills Muliaina, auteur lui aussi de quatre essais.

Mills Muliaina file à l'essai.

Chez les avants, personne ne sera surpris du côté des touches, le deuxième ligne sud-africain Victor Matfield coiffe tout le monde avec 25 prises de balle sur la compétition, loin devant tous ses concurrents qui plafonne à une quinzaine de prises au maximun. Au niveau des plaquages, le Wallaby David Pocock prouve une nouvelle fois sa régularité à ce niveau avec 56 plaquages. Mais le meilleur de la discipline, ça ne surprendra personne, c’est évidemment le capitaine All Black Richie McCaw 64 plaquages durant le Tri Nation. Son partenaire, le numéro 8 Kieran Read a montré qu’il était un troisième ligne ultra complet avec 42 plaquages à son actif et 7 passes après plaquage, tout comme Dan Carter. Une stat’ surprenante : Schalk Burger, connu surtout pour son jeu très physique, a réussi 8 passes après contacts. Comme quoi, il n’est pas un coffre à ballon ! Ajoutez à cela 8 ballons grattés et vous comprendrez pourquoi De Villiers l’a si souvent aligné. Deux joueurs seulement ont fait mieux que lui, Kieran Reed avec 9 ballons chipés et David Pocock, tout simplement incroyable puisqu’il est responsable de 14 turn-over.

Encore un ballon gratté par David Pocock.

Quels enseignements tirés de ces statistiques : hormis la présence de Morne Steyn, leader chez les botteurs, les Sud Af’ ne brillent guère. Deux marqueurs d’essais sur trois sont australiens : logique, l’équipe a attaqué à tout crin ! Et David Pocock l’a aidé dans ce jeu en récupérant un max de ballons. Les All Blacks, eux, marquent au pied, plaquent à tout va, possèdent des joueurs complets et un finisseur hors pair… et ont remporté le Tri Nation haut la main. La vérité des chiffres.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :