Harinordoquy, le raffut de trop

4 11 2011

Depuis la publication lundi dernier d’une longue interview d’Imanol Harinordoquy dans « Midi Olympique » au cours de laquelle il balance sur Marc Lièvremont, le petit village du rugby est en émoi. A-t-il eu raison de laver le linge sale ainsi, sur la place publique ? Tout le monde y va de son petit commentaire, certains de ses coéquipiers se désolidarisent, d’autres livrent des explications avec une langue de bois digne du show-biz. Rugbyclub vous propose, vous aussi de vous exprimer à travers notre sondage et, histoire, de jouer carte sur table, vous livre quelques unes de ses idées sur le sujet.

En gros, voilà ce qu’a dit Imanol Harinordoquy : « Après la défaite contre le Tonga, je n’ai plus attaché d’importance à ce que disait Marc. On a décidé de se prendre en main. (…) Il manquait de recul, d’expérience (…) Il nous a trop souvent jeté la pierre (…) Je l’ai senti perdu, dépassé. » Bien, mais s’il reproche à Marc Lièvremont de balancer dans la presse et pas dans l’intimité du vestiaire, pourquoi fait-il exactement la même chose ? Probablement parce qu’il n’aura plus jamais l’occasion de le croiser dans un vestiaire ? Soit. Imanol Harinordoquy, comme beaucoup de ses coéquipiers d’ailleurs, s’est aussi dit scandalisé des propos de son entraîneur lorsqu’il les a traités de « sales gosses ». Il a raison le Basque ; Marc L. confond sales gosses et enfants gâtés. Avec 140 000 euros de prime par joueur récolté pour cette indigente campagne, ouvrir son caquet pour râler relève du caprice de môme pourri gâté. Indigente, je le répète tant le ratio d’un match formidable sur sept disputés me semble plus proche de ceux de la Grèce en économie que des Blacks en rugby. Enfin, pour être tout à fait clair, le cirque du retour m’a semblé totalement disproportionné. Cet hommage place de la Concorde relevait de la mascarade, non ? Qu’aurions-nous eu si les Bleus avaient inscrit deux points de plus ? L’Obélisque dézingué et remplacé par des poteaux de rugby ? Les champions du cœur accueilli par le peuple… Au secours ! Et cette presse si méchante qui n’a fait qu’à leur taper dessus mais contre laquelle ils ont fait front… Messieurs, la presse n’a ni à être gentille ni à être méchante ; elle rend compte des faits et à 80 minutes du solde de tout compte, les faits ne plaidaient guère en faveur du XV de France. La presse française, le Midol en tête, a même fait preuve d’un irréprochable professionnalisme, et pas seulement en comparaison des torchons anglais ou néo-zélandais. A vous de vous exprimer…

Advertisements

Actions

Information

4 responses

4 11 2011
Sandric

Il a effectivement perdu une occasion de se taire! Peut-être que le basque commence à se prendre un peu trop au sérieux… Revenir sur la prime de finaliste ne me semble cependant pas judicieux Monsieur! Toute équipe finaliste, peu importe la façon d’y arriver, mérite un bonus financier (bien loin des bonus du football en passant). Certains joueurs étrangers qui viennent jouer en Top 14 pendant 6 mois gagnent 5 fois plus que le XV de France qui est parti 4 mois! Quand à la mascarade de leur accueil parisien, il faut remercier leur sponsor et TF1. Adidas avait eu les bleus en 1998 et Nike voulait ses bleus en 2011! Pour conclure, continuons cependant à soutenir les bleus et le rugby en général!

4 11 2011
Fabienne

J’aime bien la conclusion de Sandric !!
Je ne rajouterai qu’une chose, c’est que si on avait enlevé de la concorde tous ceux qui leur ont craché dessus pendant quelques mois, je crois bien qu’il n’y aurait pas eu grand monde…
Sinon j’ai voté 2 ! Je pense que ce qui se passe dans les vestiaires et en dehors ne doit pas dépasser le cadre du groupe…mais ce n’est que mon avis…

6 11 2011
Nez

D’une maniere générale tout le monde gagnerait à fermer sa gueule: les sélectionneurs à la dérive, les joueurs trop gâtés, la presse trop péremptoire, les commentateurs noctambules avinés. Le rugby n’est qu’un jeu et si une poignée de supporters veut témoigner de sa solidarité avec ce groupe exilé et décrié depuis des mois, où est le mal? Moi je trouve ça candidement beau. Plus beau que la réaction des NZ qui avaient mis leur pays à feu et à sang apres la défaite des blacks lors du dernier mondial. Plus « rugby » tout simplement. Si ça veut encore dire quelque chose..
Nez, fossile vivant.

21 11 2011
Lièvremont, l’interview à ne pas manquer « Rugbyclub's Blog

[…] l’heure de notre revue de presse. Après les errements d’un Imanol Harinordoquy, à lire ici, place à un peu de réflexion et à une vraie remise en perspective de la Coupe du monde 2011 par […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :