Dujardin décroche l’Oscar de l’esprit rugby

19 02 2012

Au rythme où il les rafle les récompenses, c’est pour René Brisach, le fabricant de cheminée, que Jean Dujardin va bientôt tourner. Dernière moisson en date de statuettes, dimanche 13 février à Londres au Bafta, l’équivalent britannique des Césars. Signe avant-coureur, il a coiffé sur le poteau deux de ses concurrents pour les Oscars, Brad Pitt et Geroge Clooney, pour le Bafta du Meilleur acteur. Ce qui a retenu notre attention, ici,  c’est que dans son discours de remerciement le comédien s’est dit d’autant plus flatté par cette récompense qu’elle lui était attribuée par le pays de Sir Laurence Olivier et de William Webb Ellis… Joli clin d’œil rugbystique (ndlr, pour tous ceux qui reviennent d’un long séjour dans l’espace, William Webb Ellis est l’inventeur du rugby) qui est malheureusement passé quelque peu inaperçu vu la sur-représentation d’américains dans la salle, tout juste bon à apprécier des sports où il y a davantage de coupures pub que de passes. Mais qu’importe, bravo Jean Dujardin, auquel Rugbyclub décerne du coup son Oscar du comédien qui aime le rugby. Et qui ne manque pas d’humour puisqu’il compléta son podium d’illustres personnages britanniques avec Benny Hill.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :