Clermont, la folie des doublures !

7 05 2012

Parti à Castres avec une équipe entièrement remaniée par rapport à celle de la défaite face au Leinster, l’ASM a une fois encore montré des dispositions pour le jeu de mouvement absolument fantastiques. Certes, les Castrais l’ont logiquement emporté, mais la victoire ne semblait pas être inscrite sur les tablettes de Vern Cotter et des siens déjà qualifiés pour les demi-finales. L’important était ailleurs, à commencer par montrer que les doublures de Clermont avaient l’étoffe de titulaires. Pour preuve cet essai de 100 mètres, initié dans l’en-but des Jaunards et conclu par Murimurivalu après une frénésie de passes. Appréciez… (Écrit sous l’influence de « David Watts » des Jam)

Publicités




Nouveau ! La pénalité-essai…

5 05 2012

Non, vous ne rêvez pas. Je ne viens ni de découvrir l’eau chaude ni l’essai de pénalité, mais bien la pénalité-essai. Un geste que même les maîtres artilleurs tels Jonny Wilkinson, Dan Carter ou Romain Teulet ne possèdent à leur registre. Seul le type le plus chanceux au monde peut y parvenir, fut-il la dernière des pompes à roulettes comme buteur. Admirez…





Geste de fou : l’arbitre aveugle

26 04 2012

Certains en profitent pour tirer à boulet rouge sur l’arbitre de ce match de Super 15 entre les Bulls et les Brumbies, Marius Jonker. La faute est tellement grossière qu’il vaut mieux en rire, surtout si vous n’êtes pas un supporter des Brumbies. L’ouvreur sud africain Morne Steyn commet un en-avant digne la d’expliquer la faute dans le manuel du parfait rugbyman, tant il est net et sans bavure. Tous les joueurs s’arrêtent avant même d’entendre le coup de sifflet… qui ne vient pas. Les Bulls reprennent très vite leur attaque et finissent 60 mètres plus loin dans l’en-but des Brumbies abasourdis. En fait, le vrai problème soulevé par cette action est l’absence de réaction des deux arbitres de touche. Un arbitre aveugle passe encore. Trois, non !





C’est beau comme du Audiard

12 01 2012

A l’heure où tout le monde y va de son commentaire sur les propos tenus par Mourad Boudjellal, voici la meilleure tirade entendue depuis longtemps, signée Nigel Owens et garantie 100% dans « esprit rugby », celui là même pour lequel on se demande s’il est compatible avec la sodomie. Et Owens, c’est beau comme du Michel Audiard. Pour ceux qui ne goûteraient pas aux subtilités de la langue anglaise, Rugbyclub vous offre la traduction des propos de Nigel Owens, arbitre de la rencontre entre le Benetton Trevise et le Munster pour le compte de la Ligue celte. Owens, exaspéré par Tobias Botes le demi de mêlée de Trevise qui tente sans cesse de l’influencer, appelle le joueur et son capitaine,  explique la faute qu’il vient de siffler puis s’adresse au numéro 9 : « Je ne crois pas que nous nous connaissions, mais je suis l’arbitre sur ce terrain, pas vous. Faites juste votre boulot et je ferai le mien. Si je vous entend encore une fois crier pour quoi que ce soit, vous serez pénalisé. Ce n’est pas un terrain de football. Ai-je été clair ? Maintenant, vous reculez et on revient au match. » Est-il utile d’ajouter quoi que ce soit ? Owens président !





A vous de plaquer un pilier

24 11 2011

Un petit jeu, ça vous tente. Plaquer un solide pilier qui vous fonce dessus, c’est possible. Dans cette vidéo tout du moins. A vous de jouer, suivez bien les instructions à l’écran – en anglais, mais « click here », vous devriez comprendre malgré tout. Plusieurs scénarios sont possibles, dont un où vous ne parviendriez pas à mettre à terre le gaillard – de la pure science-fiction ! Enfin, sachez que ce jeu est organisé par Kukri peut vous permettre de remporter deux places, les billets d’avions et les frais sur place pour le prochain tournoi de 7 à Hong-Kong, le légendaire Hong-Kong Sevens. Vous ne rêvez pas 2 places, une pour vous, l’autre pour moi.

 





Geste de fou : le drop de chantier

14 06 2011

Tout le monde connaît la peu glorieuse « passe de maçon ». Il y a celle de … et de … (je vous laisse remplir les espaces, ça n’est pas trop difficile de trouver deux noms). Place désormais au drop de chantier : une passe de pelleteuse à son ouvreur et pan, en plein au milieu  des perches de l’élévateur. C’est pas plus compliqué et ça marche. Regardez bien la vidéo jusqu’au bout pour découvrir le ballon.

Un grand merci à Magic Drop.





Geste de fou : Caucaunibuca

27 04 2011

Ou plutôt le geste du fou, alias Rupeni Caucaunibuca. Après un percée suivie d’un une-deux limpide avec Maxime Médard, Rupeni Caucaunibuca n’avait plus qu’à filer à l’essai. Seulement, au lieu d’aller inscrire 5 points, le monsieur a gratifié le public d’un pas de l’oie puis d’une cabriole pour aplatir. La cabriole lui a juste fait lâcher le ballon en avant. Adieu l’essai, ce qui, dans une rencontre plus difficile, aurait pu coûter cher au Stade toulousain. Je rêve de connaître les mots de Guy Novès à son facétieux centre…

,