Rugby & rock’n’roll

3 08 2012

Après de longues semaines passées à dépenser au bout du monde l’argent facilement gagné via ce Blog, la rédaction au grand complet vient de réintégrer ses pénates. Au courrier du matin, une carte postale venue d’Auvergne avec quelques volcans toujours en activité. Jugez plutôt : l’intimidante seconde ligne de l’ASM, Jamie Cudmore et Nathan Hines, accompagnée du jeune retraité Lionel Faure, prend la pose aux côtés de Lemmy Kilmister, botté et coiffé comme de coutume. Par pitié, ne me demandez pas : Lemmy qui ?  Le leader de Motorhead, un temps roadie de Jimi Hendrix, puis au casting des stratosphériques Hawkwind… Lemmy Kilmister quoi ! Inimitable. Et qui avec une trombine comme la sienne, il aurait d’ailleurs très bien pu jouer lui aussi les terreurs des terrains comme Cudmore et Hines, non ? Bref, une carte postale revigorante, d’autant que depuis son dernier carton rouge, personne n’avait vu Jamie C. sourire comme ça… Pour les allergiques au rock’n’roll (accepté ici même sur dérogation uniquement), Lemmy est bien le moustachu entre Cudmore et Faure ; les deux loustics sur la gauche étant le guitariste et le batteur du groupe.c'est qui ?

Publicités




Top 14, la saison en images et en essais

26 06 2012

Un très large aperçu des essais les plus spectatculaires inscrits cette saison en Top 14. Vous noterez au passage les feintes de certains joueurs qu’ils répètent inlassablement ou presque et qui fonctionnent toujours. 





Allez le Stade montois !

20 06 2012

Tiens,  après avoir vu ça, j’ai failli prendre un abonnement au Stade montois. Ça aurait fait rudement plaisir aux frères Canton, mais j’ai réalisé que ni la ligne 13 du métro ni le RER B ne m’y conduirait le week-end venu. Alors, histoire de soutenir malgré tout l’artisanat je vous propose une jolie campagne de com’ venue du promu et dont on sent bien qu’elle n’a pas été conçu par quelques as de la com’ biberonnés marketing.





La mauvaise réputation…

15 05 2012

Parfois, vous en conviendrez volontiers, elle est méritée, non ? Lors du dernier match de phase régulière, ça a chauffé assez rapidement entre Toulousains et Montpellierains, jusqu’à cette 29′ minute à laquelle M. Maciello a sorti trois cartons, dont deux rouges. Si on vous avez demandé avant le coup d’envoi quels étaient les joueurs sur le terrain les plus diplômés pour les recevoir, vous auriez immédiatement répondu Yoan Maestri pour le Stade et Mamuka Gorgodze au MHR. Comme de bien entendu, ce sont les deux bouillants avants qu’ils les ont cueillis ces rutilantes biscottes au terme d’une bagarre dans les règles de l’art. Vous noterez au début de la vidéo, alors que ça s’accroche un peu partout, Yoan Maestri pousser, presque aimablement, quelques adversaires pour filer droit accrocher le col de Gorgodze ; comme Obélix avec les Romains, le Géorgien n’en demandait pas davantage pour distribuer quelques marrons. Mise au poin(g)t : comme me l’a fait remarquer un fidèle du blog, on voit clairement Gorgodze distribuer un premier marron à un Toulousain avant que Maestri n’aille le lui faire remarquer. Si l’on en croit la version des commentateurs britanniques, ce dernier serait même davantage occupé à se défendre qu’à donner des coups… Vous en pensez quoi ?





Clermont, la folie des doublures !

7 05 2012

Parti à Castres avec une équipe entièrement remaniée par rapport à celle de la défaite face au Leinster, l’ASM a une fois encore montré des dispositions pour le jeu de mouvement absolument fantastiques. Certes, les Castrais l’ont logiquement emporté, mais la victoire ne semblait pas être inscrite sur les tablettes de Vern Cotter et des siens déjà qualifiés pour les demi-finales. L’important était ailleurs, à commencer par montrer que les doublures de Clermont avaient l’étoffe de titulaires. Pour preuve cet essai de 100 mètres, initié dans l’en-but des Jaunards et conclu par Murimurivalu après une frénésie de passes. Appréciez… (Écrit sous l’influence de « David Watts » des Jam)





Papé-Jauzion, une histoire de jambe en l’air

5 04 2012

Lors de la victoire toulousaine au Stade de France, Pascal Papé et Yannick Jauzion se sont accrochés à la suite d’un déblayage de l’arrière de Toulouse sur le rugueux seconde ligne parisien. Pourquoi cet échange de coups de poing entre deux joueurs qui se sont longtemps fréquentés en équipe de France ? L’explication arrive lorsque Romain Poite les convoque pour leur exclure dix minutes. Jauzion assure à Papé qu’il l’a simplement déblayé par la jambe avant de recevoir les premiers marrons ; Papé lui rétorque qu’il l’a en fait « pris par les couilles ». L’arbitre ne se lancera pas dans une leçon d’anatomie, il leur demandera même se taire tant les deux semblaient en verve pour disséquer le différend, « on n’est pas là pour discuter, c’est moi qui parle ». Vous noterez au passage le sourire complice de Pascal Papé à Yannick Jauzion lorsqu’ils se retrouvent avec l’arbitre.





Des coups de bâton pour Bernard Laporte

2 04 2012

Le Rugby Club Toulonnais a mis les formes pour offrir à ses supporters le plus délicieux des poissons d’avril. Un poisson d’avril avec quelques arêtes qui devraient rester en travers de la gorge de la Ligue et de la Commission de discipline, dont la sanction infligée à Bernard Laporte est tournée en ridicule : ses 60 jours de suspension commués en 60 coups de bâton, infligés par Bakkies Botha à la mi-temps du match contre Castres. Bravo messieurs et rendez-vous à Mayol le 21 avril  avec cette animation inédite. Bernard Laporte aura-t-il les fesses à l’air ? Le coussin offert par Mourad Boudjellal devrait nous cacher leurs formes…