On ne demande qu’à en rire…

17 09 2012

« C’est pas ma faute ! », s’exclamait John Rambo depuis le fond du ravin comme pour faire cesser les hostilités. C’est pas la mienne non plus. J’voulais pas reprendre, c’est eux qui m’ont forcé. Avec leurs idées, leurs polémiques et leurs fâcheries, me voilà avec plus de grain à moudre qu’un Colombien qui aurait préféré la caféine à la poudreuse…

Super Mario, l’Argentin susceptible… Et pourquoi pas un Porteño qui n’aime pas le tango tant que nous y sommes ? Les faits. Pour célébrer la victoire de son RCT à Montpellier, Mourad Boudjellal s’offre un tour de terrain en mimant la conduite du scooter, une référence à un vieux dossier qu’il eût avec Fabien Galthié. Le sang de l’entraîneur des avants du MRH ne fait alors qu’un tour et il vilipende avec tant de véhémence le taulier toulonnais que Pierre Mignoni, ami du premier, salarié du deuxième, s’interpose. En gros Mario Ledesma ne supporte pas la vanne… Non, vous ne rêvez, il s’agit bien de Super Mario, l’homme qui dont la carrière aurait été tout aussi pertinente sur les planches du Point Virgule ou des Deux Ânes, le talonneur qui appelait tous les arbitres par leur prénom… Le vanneur en chef, l’alter égo de Sylvain Marconnet, le décapsuleur de Saint-Denis – souvenez-vous des France – Argentine de la Coupe du monde 2007 où Raphaël Ibanez et une grande partie du XV de France disjonctèrent devant les provocations des hommes de Pichot et Ledesma. Le voir monter dans les tours pour une vanounette de Mourad B. (qui aurait pu postuler pour une place dans la faction sud-américaine soit dit en passant), ce sont les cornichons qui se moquent du bocal ! L’Argentin serait susceptible. Pour une nouvelle, en voilà une à inscrire au fronton des écoles de rugby.

Faut-il défendre André Boniface ? Sa lamentable sortie à la mi-temps de Mont-de-Marsan – Toulon fustigeant un club de milliardaire et quelques uns de ses illustres pensionnaires aurait pu être celle de pépé entre deux Chamonix et un petit verre de Macabeu. Seulement l’homme porte beau et semble avoir toute sa tête, hormis en matière capillaire puisque ce soir là il arborait une teinture mauve que je croyais éteinte avec le salon Vitali rue Maries à Albi. Bref, l’Oracle a dit une énorme connerie. Devant l’attaque, Jesse James Laporte et Lucky Luke Boudjellal ne dégainent même pas. La toulonnitude étant incurable, ils retrouvent leurs esprits et défouraillent à retardement, avec autant de finesse que le Montois. Midi Olympique s’empare de la polémique, l’Équipe la relaie, Vincent Moscato l’analyse sur RMC. Mourad B. tente une pirouette pour en sortir tout le monde et invite l’apôtre du beau jeu à Mayol. La Légende décline. Le week-end, de toute façon, Boni va se régaler avec la réserve des minimes du Stade montois enchaîner les crochets, les passes sur un pas et les croisés. Pas folle la guêpe. Quoique.

Le nouveau contrat de Christophe Dominci… Au Stade français ? Au RCT ? A Sollies-Pont ? Non, chez TF1. Depuis sa brasserie des Princes porte de Saint-Cloud, ça ne lui fait que trois passages piétons à traverser. Est-ce une raison suffisante pour participer à Danse avec les stars ? Avec sa gouaille, son sourire et son sudiste sens de la formule, il devrait émoustiller la ménagère de moins de 50 ans des samedis soirs de la Une. Et vous devoir quelques commentaires sur vos penchants rugbystiques dès le lundi matin à la machine à café. Pris d’envies télévisuelles, Fred Michalak avait eu le bon goût d’éviter le genre feuilletonnant et tout donner le temps d’un seul Rendez-vous en terre inconnue.

Une valse à quatre temps, c’est beaucoup moins dansant qu’une valse à trois temps… Partant de ce principe prouvé puisque gravé dans le vinyl, nos éminents penseurs du rugby ont profité de l’été pour ôter un commandement à la mêlée. Du coup, plus aucune ne s’écroulera, les équipes lanceront toutes des attaques ambitieuses, la France gagnera le Tournoi, les Coupes du monde 2015, 2019 et 2023 et l’économie française renouera avec une croissance à deux chiffres. Bon sang, mais c’est bien sûr. Comment diable nos penseurs en arrivent-ils à planer aussi haut pour glaner des idées si bouleversifiantes ? Hey conno, comme dit mon vieux pote Jacques (copyright copinage http://aubracsurmer.blogspot.fr/), il suffisait d’écouter et d’illustrer l’autre Jacques, Brel…

Au premier temps de la valse, je suis seul et je t’aperçois…

 

 

 

 

Au deuxième temps de la valse, on est deux et tu es déjà dans mes bras…

 

 

 

 

 

Au troisième temps de la valse, nous valsons enfin tous les trois…

 

 

 

 

Rassurez-vous, devant tant d’à propos face aux situations de crises, le talent de ces gens là s’exporte déjà. On les annonce partant pour résoudre la crise au Moyen Orient. Ils auraient déjà la solution miracle : il suffit d’enlever les balles des fusils. Ou de recycler le « Stop » enlevé à la mêlée.

Publicités




L’épopée albigeoise en DVD

22 12 2010

Ce début d’hiver est décidément une période faste pour le rugby à l’écran. Outre « Le fils à Jo » sur en salles dans les jours à venir, le Sporting Club Albigeois propose un DVD retraçant le formidable retour dans l’élite des Jaune et Noir en 2009. Après leur rétrogradation en Pro D2 pour raisons financières, les hommes d’Eric Béchu avaient sacrément la pigne. Et une féroce envie de remonter en Top 14. Voici donc la bande-annonce de ce film, baptisé « Ensemble on ne risque rien ».

Le site a également mis à disposition deux extraits, au cas où la bande annonce ne suffirait pas à avoir envie de sortir un billet de 20 et une pièce de 2 euros pour acquérir l’objet.

De la motivation disiez-vous ? En voici par Vincent Clément, notamment.

Impossible de douter après ça du bien fondé de la remontée du SCA en Top 14, même si le club a vécu ensuite une saison cauchemardesque dans l’élite. Vivement que les Albigeois y reviennent ! Vous trouverez toutes les coordonnées pour acheter le DVD sur le site mis en place pour l’occasion (cliquez ici !) . Si vous n’habitez pas le Tarn  – nous sommes quelques uns malgré tout dans ce cas là – vous êtes bon pour le commander.





A la télé ce week-end

18 11 2010

un poste de télévisionEncore un week-end international avec beaucoup de matchs à la télé, le plus souvent en même temps. Il vous faudra choisir ! Ou faire marcher le disque dur de votre lecteur-enregistreur DVD – et non de votre magnetoscope comme on me l’a fait remarquer ! Rugbyclub vous propose le programme complet. Coup d’envoi le vendredi 19 sur Canal+ Sport à 20.45 avec Pays-de-Galles / Fidji en direct. Le match sera rediffusé le lendemain sur la même chaîne à 13.40. Samedi, Italie / Australie se joue sur Eurosport à 15.00. Angleterre / Samoa, ça se passe sur Canal+ Sport à 15.20, avec une rediffusion bien placée pour ceux qui ont décidé ne rester vissé devant le poste sur Sport + à 18.00. Ecosse / Afrique du Sud est programmé à 15.30 sur Direct 8. Enfin, samedi à 20.40 sur France 2, c’est France / Argentine. Après repos des yeux ! Dimanche, pause dans ce festival de rencontres internationales, place au rugby de clocher. Béziers accueille Aubenas devant les caméras de Eurosport. Non, vous ne rêvez pas, il s’agit bien d’une affiche de fédérale 1 ; Eurosport en diffusera une dizaine cette saison. Et la Pro D2 alors ? Sur Sport+ avec le choc de la journée : Albi reçoit Lyon à 15.00. Enfin, mon plat de résistance du week-end, Irlande / Nouvelle-Zélande, cloturera en beauté les festivités à partir de 19.00 sur Canal+ Sport. Dois-je vous souhaiter un bon week-end ou plaindre vos proches ?





Qui descendra en Pro D2 ?

15 03 2010

Mathématiquement, c’est certain depuis ce week-end, le Sporting Club Albigeois est d’ores et déjà relégué en Pro D2 pour la saison prochaine. Avec 20 points et 3 victoires seulement, les Tarnais termineront forcément derniers du championnat. Seulement, deux clubs retrouvent l’étage inférieur chaque année et c’est là que les quatre dernières journées s’annoncent à couper le souffle : quatre équipes se tiennent dans un mouchoir de poche entre la 1Oe et la 13e place : Bourgoin, 44 points, Bayonne, 43 points, Montpellier, 42 points, et Montauban, 41 points en position de rétrogradé.  A quatre point la victoire, l’ordre établi change vite. Alors, laquelle des quatre accompagnera Albi ? Montpellier et Montauban me semblent avoir un calendrier plus favorable ; Bourgoin a beau compter trois longueurs d’avance sur Montauban le sien est un véritable casse tête avec les réceptions de Toulon et Toulouse et deux matchs à l’extérieur, chez Brive qui cherchera à accrocher une place dans les 6 premiers , synonyme de H Cup, et un dernier voyage à Montpellier. Comme en haut de tableau, la situation est tout aussi tendue, pour un avenir plus sexy certes, la fin de saison sera passionnante.





Demi de mêlée, demi d’ouverture… demi mesure

20 10 2009

gower boulogneAlbi a mauvaise réputation : une équipe violente, un jeu restrictif pratiqué par des brutes, des bas du front… Et ça lui colle à la peau, même face à des adversaires qui ne sont jamais passés pour des agneaux. Le 25 septembre dernier, les Jaune et Noir  recevaient Bayonne pour le compte de la 8ème journée de Top 14. Le match a donné lieu à de très nombreux accrochages, dont un affligeant dans le couloir à la mi-temps. Suite à ces incidents, la Commission de discipline a pris de nombreuses sanctions. Financières : 17 500 euros pour les Albigeois, 12 500 pour les Bayonnais ; la différence de 5000 euros s’explique par le défaut de sécurité dans le couloir menant aux vestiaires forcément imputable à l’équipe qui accueille. Ce qui est nettement plus étrange, c’est qu’aucun joueur de Bayonne n’a écopé de suspension alors que Kevin Boulogne, le demi de mêlée d’Albi, a pris 10 jours, tout comme le pilier Christophe Lafoy, mais son cas est différent puisqu’il a écopé d’un carton rouge durant le match. La commission sanctionne à Kevin Boulogne, sa « nervosité ». Son accrochage avec le demi d’ouverture de Bayonne Craig Gower est à l’origine d’une bagarre générale à la 12e. Et à ce moment là, l’excellent arbitre M. Hadj Bachir avait sorti un carton jaune pour Craig Gower, qui est lui blanchi par la Commission. Etrange ? Non, la preuve en vidéo : Boulogne (le 9 jaune et noir) a le coup de poing nerveux, Craig Gower (le 10 blanc et bleu) à la mandale câline : www.youtube.com/watch?v=F-64FI58tVounpoing

Plus sérieusement, Boulogne fait-il une fourchette à Gower ? Si c’est le cas, il mérite bien plus que 10 malheureux jours de suspension ; le sanctionner pour nervosité pulvérise les limites du grotesque. Je joins d’ailleurs deux photos empruntés ( Frédéric Chenier et Alain Jamans) sur le site albifun.com qui montrent que, d’abord les Albigeois ne sont pas les seuls à ouvrir la boite à baffes (ci-contre) et que Gower et Boulogne sont vraiment proches (en haut).