Télé : le rugby au top

3 01 2012
les 101 dalmatiens devant la télé

Un chien, deux chiens, trois, quatre... et 15,4 millions de téléspectateurs devant la finale de la Coupe du monde

Dans le petit monde de la télé, ces chiffres font la pluie, le beau temps et parfois quelques tempêtes. Les audiences définissent ceux qui ont droit de rouler des mécaniques et, au passage, d’appliquer le tarif haute saison toute l’année à leurs écrans publicitaires. Vous imaginez donc l’importance du Top 100 des audiences télé 2011. Outre le fait que TF1 truste 99 places, Rugbyclub retient deux choses essentielles de ce classement. D’abord que c’est la finale de la Coupe du monde entre la Nouvelle-Zélande qui a réalisé la plus forte audience de l’année avec 15,4 millions de téléspectateurs devant leur poste un dimanche matin. En 2010, les footballeurs pour leur Mondial n’avaient jamais atteint un tel score, avec pourtant des horaires de diffusion nettement plus avantageux puisqu’en prime-time, le fameux 20h30. Outre cette première place, c’est la 87e qu’il faut aussi observer, celle qui a permis à France 2 d’empêcher TF1 de truster les 100. A qui la chaîne publique doit cet exploit ? A Frédéric Lopez avec son « Rendez-vous en terre inconnue » qui avait pour invité… Fred Michalak ! En clair, en 2011, pour faire de l’audience, il fallait un ballon ovale.

Enfin, les responsables de Canal + attendaient de bonnes tendances lors du boxing day le 31 décembre ; les chiffres leurs ont donné raison. Le match entre Biarritz et Toulon a attiré plus de 820 000 téléspectateurs. Pas de quoi figurer dans le Top 100 des audiences, mais largement assez pour compter parmi les bonnes audiences de la chaîne cryptée en général et les très bonnes du rugby.





Rougerie-McCaw, une fourchette digne du Michelin

8 12 2011

Rugbyclub a pris le temps de la réflexion. De l’enquête aussi. Aujourd’hui, nous pouvons donc vous l’annoncer : oui, Aurélien Rougerie a bien commis une fourchette sur Richie McCaw. Une fourchette qui a surtout atteint le cerveau du pauvre capitaine des All Blacks. Que voulez-vous, Rougerie a de  longs doigts habitués à aller chercher ses braises au fond des volcans d’Auvergne. Les derniers propos du joueur néo-zélandais ne laissent aucune doute possible à ce sujet : il n’a plus toute sa tête. Six semaines après les faits – le 23 octobre dernier – le troisième ligne s’emporte après ces maudits Bleus : « Les Français sont encore pires quand ils ont peur. Ils étaient si mauvais qu’ils visaient les yeux. (…) Mon œil me faisait mal et j’avais du mal à voir. Je suis étonné de constater qu’il (Rougerie, ndlr) n’a pas été cité à comparaître. » » Il a raison Richie. Pour preuve, s’il se trompait souvent de camp dans les regroupements lors de cette finale, c’est à cause d’Aurélien qui l’avait aveuglé au point de confondre alors les maillots blancs et maillots noirs. Et ce plongeon le genou en avant sur la trogne de Morgan Parra, avec une poire au passage ? Une erreur de jugement, il voyait l’herbe bleu alors,  hop, une petite bombe comme à la piscine municipale de Christchurch. Le cerveau touché, voilà la seule réponse. Et n’allez pas ergoter sur le fait que la fourchette de Rougerie intervienne à la fin de la rencontre. Richie McCaw est un grand joueur et il sent les coups à l’avance, tous les coups. La morale de cette histoire est double. On n’est jamais autant déçu que par les gens que l’on admire. Croyez-le, Rugbyclub tombe ici d’aussi haut que si nous étions installés sur un tabouret du Harry’s Bar. Autre leçon de l’histoire, Michelin reste maître dans l’art de décerner des fourchettes. N’en déplaise au Gault et McCaw.





Devinette du lundi, c’est qui ?

28 11 2011

Il est pas mignon ce rugbyman avec son kimono ? De qui s’agit-il ? Petite précision, la devinette concerne le gars du dessus, en blanc. Quant à l’homme en bleu, tout le monde aura reconnu Thomas Domingo après son stage « Perdre 30 kilos pour jouer demi de mêlée »…

C’était donc trop facile… la réponse en image

 





La Coupe leur monte à la tête

22 11 2011

Quelques jours l’affaire Zac Guildford, arrivé complètement nu et en sang dans un bar avant d’agresser un client, voici le cas Ma’a Nonu. Un titre de champion du monde vous donne-t-il le droit à toutes les audaces vestimentaires ? Certainement pas ! Le collant, désormais appelé leg-in, vert léopard ne se porte ni en hiver ni en été, pas plus en intérieur qu’en extérieur et encore moins avec un complice. Bref le collant vert est à proscrire, surtout pour un homme qui a des cuisses taillées comme un chêne centenaire. A moins qu’à force de porter la tunique noire, Nonu craque et profite de la moindre occasion pour enfiler les couleurs les plus vives…





La France la plus forte…

24 10 2011

Sur TF1 en tous les cas, ça ne fait pas l’ombre d’un doute. La finale entre la Nouvelle-Zélande et la France a permis à la chaîne de réaliser dil'équipe de france de rugby face au hakamanche 23 octobre sa meilleure audience de l’année toutes émissions confondues. 15,2 millions de téléspectateurs ont suivi la rencontre, soit 82% de part de marché pour TF1 ; les 18% restants étant selon toute vraisemblance devant les émissions religieuses du service public en train de prier pour la victoire des Bleus. Mieux pour les derniers instants du match, il y eut un pic d’audience à 18 millions de téléspectateurs. Enfin, la remise du trophée fut suivie par 12 millions de téléspectateurs, preuve que le public français reste sensible à la magie des All Blacks.

 





All Blacks, l’analyse de Vincent Moscato

18 10 2011

Une courte mais saignante analyse des All Blacks par Vincent Moscato. Si le début est un peu attendu, la seconde partie sur le jeu des lignes arrières est irrésistible…





Faites vos jeux…

9 10 2011

Rien ne va plus… Surtout pour les Anglais et l’Afrique du Sud qui ont choisi de s’échouer comme de vieilles baleines. L’Argentine aura vendu chèrement sa peau ; d’ailleurs si ça ne tenait qu’à moi, j’aurais déjà sacré cette merveilleuse équipe « Championne du monde 2007 » ! Quant à l’Irlande, elle a offert un joli pot de départ à ses vieux avec ce voyage en Nouvelle-Zélande, rendu possible grâce aux 75% de joueurs détenteurs de la carte Vermeil. Alors qui repartira dans deux semaines avec le trophée ? Les Blacks sont blancs comme des linges sans leur ouvreur Dan Carter ; le jeune Cruden  semble d’ailleurs bien plus à même de conduire la ligne d’attaque que Slade. La France nous a offert son traditionnel sursaut d’orgueil, aidée en cela par des Anglais brouillon au possible. Les Gallois proposent un jeu épatant, jouant tous les ballons comme s’ils étaient à toucher au Tournoi de Mimizan. Quant aux Australiens, géniaux avant la Coupe du monde, ils ont réalisé face à l’Afrique du Sud un véritable hold-up. Faites vos jeux…