Pourquoi il faut lire le livre de Marc Lièvremont ?

10 02 2012

Parce que Marc Lièvremont et son co-auteur parviennent à rendre l’aventure du XV de France en Nouvelle-Zélande passionnante. Avouez qu’il faut pour cela de vrais dons de conteurs. Suivre les matchs des Bleus avait été une véritable purge, à une ou deux exceptions près ; ici c’est haletant et plein de suspens lors des deux tiers du livre consacrés à l’événement.

Parce que c’est le seul moyen de découvrir les coulisses des Bleus. Les caméras de TF1 ont eu beau nous proposer des dizaines de reportages dans l’intimité du XV de France, pas un ne vaut le récit de Marc Lièvremont. N’allez pas pour autant vous imaginer qu’il ouvre toutes les portes et raconte la stricte intimité du squad. L’abominable formule « Ce qui se passe dans le vestiaire… » est toujours de mise.

Parce qu’il revient sur l’affaire Bastareaud contre la table de nuit. Comme Chabal qui organise une conférence de presse pour ne rien dire, Marc Lièvremont consacre une dizaines de pages au problème de Mathieu Bastareaud lors de la tournée aux antipodes pour… ne rien nous apprendre qu’on ne sache déjà. Alors soit l’ex-entraîneur est un fieffé menteur, ce qui semble peu probable, soit il ne connait vraiment pas les dessous de l’histoire, et c’est d’autant plus inquiétant pour celui qui était alors responsable de cette bande de sales gosses.

Parce que Marc Lièvremont est un vrai gentil. Ou tout du moins un piètre méchant. Même lorsqu’il tente à deux ou trois reprises de tirer à boulets rouges sur ce bihebdomadaire « dont le diminutif usuel ressemble à un nom de médicament », on sent surtout la maladresse dans ses propos ; il joue les rancuniers mais flotte dans le costume. Quant aux journalistes, les autres, ceux qui ne sont pas du Midol, il les charge avec aussi peu de pertinence, les qualifiant de « poissons morts » croisés dans des « ambiances sinistres, répulsives »… C’est peut-être juste parce que ces affreux scribouillards voulaient se mettre au diapason des prestations du XV de France. Allons, monsieur Lièvremont, un peu de sérieux ! Iriez-vous reprocher à Evelyne Dhéliat d’annoncer du mauvais temps ?

Parce qu’il recadre avec assez de finesse Sébastien Chabal à propos de sa non-sélection. En clair : le barbu se la joue grand seigneur à la fin de la compétition, félicitant le coach et évoquant de prétendus désaccords sur lequel il passe l’éponge. Mais de désaccord, il n’y en avait aucun, juste un entraîneur qui n’avait pas sélectionné un joueur qu’il ne trouvait pas à la hauteur. Du coup, Marc Lièvremont conclut le passage d’un cinglant : « Mais quels déssacords Seb ? »

Parce que l’on apprend que le blessé le plus sérieux, c’était lui ! Durant la préparation, le coach s’est très sévèrement blessé au genou et personne ne nous en avait parlé. Le récit de cette blessure récurrente chez lui s’apparente au scénario de « Saw ».

Parce qu’il continue à justifier son « Trinh-Duc sacrifice ». L’ouvreur de Montpellier avait été son chouchou pendant plus de trois ans ; son éviction du XV de départ pendant la Coupe du monde continue de hanter le sélectionneur. Marc Lièvremont se justifie tout en chargeant comme une mûle François Trinh-Duc, le faisant passer pour un enfant gâté (tiens, tiens, encore une histoire de sale gosse) sans la moindre volonté. Plus maladroit tu meurs.

Parce qu’il a bon goût en matière de lecture. On apprend ainsi que dans l’avion qui emmène le squad français en Nouvelle-Zélande, le coach lisait l’excellent « Livre sans nom », le polar le plus rock’n’roll des dix dernières années.





Le Haka des Lapins crétins

26 09 2011

Que vous soyez familier ou pas des Lapins Crétins, voici une vidéo qui devrait vous faire sourire. Nettement plus drôle que toutes les pubs et autres spots de promo qui utilisent la danse des Maoris. Tiens, il y a même un lapin qui, à force de tirer la langue, me rappelle Ali Williams…





Sud Af’, le maillot le plus solide

5 07 2011

Parlons chiffons, une fois encore, avec le test de solidité du maillot de l’Afrique du Sud. Pour s’assurer de la résistance de la nouvelle tenue des champions du monde en titre, rien de moins que Jean De Villiers et Bryan Habana qui, malgré des efforts évidents, peinent à le mettre en pièces !





Chabal, héros d’un dessin animé

1 07 2011

le dvd du dessin animé chabalSuper Chabal apparaît lorsque la situation l’impose ! Ce n’est pas Marc Lièvremont qui le pense, dommage pour le joueur, mais simplement un petit garçon qui joue au rugby dans un dessin animé. Le Barbu surgit pour lui venir en aide lorsque la situation le demande… Sébastien Chabal a forcément du donner son accord pour la réalisation de ce dessin animé. A-t-il vraiment bien fait ? D’abord sa bio qui vaut un tollé de tous les diables et maintenant un dessin dessinée qui tombe mal. Pourquoi tombe-t-il si mal ? D’abord parce qu’il sort en DVD le 7 septembre prochain, soit l’avant-veille de l’ouverture de la coupe du monde ; s’il avait été de l’aventure, le timming promo aurait été aux petits oignons, sa non-sélection lui donne plutôt une odeur de roussi. Ensuite, parce qu’après une première bio, une autobiographie et des polémiques, le plus raisonnable serait d’oublier le Seb-people pour redécouvrir le Chabal-joueur.

 





Coupe du monde, ce qui nous attend…

15 06 2011

La Coupe du monde démarre dans à peine plus d’une dizaine de semaines. Histoire de se mettre en jambe, voici le clip officiel de présentation de l’événement.





Télé, choisissez vos consultants préférés

31 05 2011

A l’heure où Canal + vient de faire signer Bernard Laporte pour jouer les consultants lors de la Coupe du monde, que France Télévisions a confirmé que Fabien Galthié au même poste, que nous devrions retrouver un revenant sur TF1, Thierry Lacroix, Rugbyclub vous propose un petit sondage afin de voter pour vos consultants – au sens large, qu’ils soient en plateau pour des émissions ou avec un commentateur lors des matchs – préférés. A vous de cliquer ! Pour Info, Bernard Laporte y figure déjà, au titre de ses prestations de 1999.





Votre Coupe du monde à la télé

28 03 2011

mur d'écransIl fallait s’en douter, TF1 avait beau détenir les droits de la Coupe du monde 2011, les horaires de diffusion des matches, ceux du laitier, de la soupe à l’oignon ou du dernier ecsta selon vos préférences, ont conduit la chaîne à en revendre une partie. C’est ainsi, comme nous l’avions déjà révélé sur Sud Radio, que la Une diffusera 20 matchs sur les 48, parmi lesquels les rencontres de poule de l’équipe de France hormis celle face au Tonga, la dernière, deux quarts de finale, dont ceux concernant les équipes issues de la poule du XV de France. A partir des demi-finales, TF1 diffusera en exclusivité l’intégralité des quatre matchs restants. TF1 proposera par ailleurs en direct la cérémonie d’ouverture, de clôture et la remise du trophée. France Télévisions, soit France 2 et France 3, et Canal+ diffuseront tous les deux les 28 autres rencontres en direct. Sur Eurosport, c’est l’intégralité des 48 rencontres qui seront programmées en différé ainsi qu’un talk-show quotidien à 22.30. Et si vous n’avez pas Eurosport, Canal+ Sport retransmettra également les 48 affiches en différé. Les chaînes proposeront bien sûr magazines et émissions spéciales, dont nous nous ferons l’écho très prochainement.