Le retour des Village People

16 12 2011

les ricoh black ramsLe calendrier des Dieux du Stade ? Dépassé ! Ce sont les Japonais, encore eux, qui lui mettent la pâtée grâce à un cliché de l’équipe des Ricoh Black Rams. Un grand moment où, suite à l’opération Movember, quelques joueurs désormais moustachus prennent la pose pour un cliché qui évoque davantage une pochette de disque des Village People que la photo officielle de l’U.S. Carmaux. Vous noterez au passage que les Ricoh comptent dans leurs rangs un champion du monde en titre en la personne de Ma’a Nonu (en blanc au centre) et l’international anglais et ex du Stade français, James Haskell, par ailleurs vedette de plusieurs éditions des Dieux du Stade. Ceux qui en doutaient encore tiennent là leur preuve : on ne sort pas indemne du calendrier parisien. Enfin, les vrais fans de Village People remarqueront que pour cette reformation 2011, les policiers sont plus nombreux que les Indiens…

Publicités




La Coupe leur monte à la tête

22 11 2011

Quelques jours l’affaire Zac Guildford, arrivé complètement nu et en sang dans un bar avant d’agresser un client, voici le cas Ma’a Nonu. Un titre de champion du monde vous donne-t-il le droit à toutes les audaces vestimentaires ? Certainement pas ! Le collant, désormais appelé leg-in, vert léopard ne se porte ni en hiver ni en été, pas plus en intérieur qu’en extérieur et encore moins avec un complice. Bref le collant vert est à proscrire, surtout pour un homme qui a des cuisses taillées comme un chêne centenaire. A moins qu’à force de porter la tunique noire, Nonu craque et profite de la moindre occasion pour enfiler les couleurs les plus vives…





Les Blacks : quels fashion addicts !

2 10 2011

Que celui qui n’a pas rêvé de choisir tout ce qui lui fait plaisir dans un magasin sans avoir à payer fasse le premier en-avant. Pour ma part, ce ne serait probablement pas dans un magasin de fringues de sport, mais ça, c’est une autre affaire. Les caméras d’une télévision néo-zélandaise ont suivi le squad des All Blacks lors de leur préparation pour la Coupe du monde lorsqu’ils passent chez leur équipementier faire leurs courses, sans passer par la caisse évidemment. Et deux paires de celle-ci, et ce tee-shirt en blanc vous l’avez ?, et une paire de crampons comme ça… Allez-y les gars, c’est Adidas qui régale. Sonny Bill Williams tient évidemment la vedette, en plus de faire complètement craquer la jeune femme de l’équipe télé, Brad Thorn peine à trouver une tenue de basketteur assez large – même la XL lui donne des airs de saucisson enrobé – Ma’a Nonu nous fait admirer ses tatouages…  C’est beau le shopping. Une vraie bande de Paris Hilton ces All Blacks !





Sonny Bill Williams, tireur d’élite

27 09 2011

Sonny Bill Williams et Ma’a Nonu visent juste. Lorsqu’ils franchissent les défenses, mais aussi avec un fusil entre les mains. Et le pilier John Afoa se défend pas mal lui aussi. Embarqués pour une journée de tirs lors de la préparation de la Coupe du monde, les trois All Blacks se débrouillent plutôt bien au ball trap comme au tir à l’arc  ; Sonny Bill prenant l’avantage avec une carabine, Nonu et Afoa se rattrapant avec leur arc. Est-ce un des secrets de plus qui rendent ces Néo-Zélandais si forts ?





All Blacks, comment ils en arrivent là, la suite

14 09 2011

La suite des deux premiers épisodes de ce formidable documentaire sur le rugby en Nouvelle-Zélande, avec beaucoup de têtes connues, mais aussi des moutons, des tatouages et la musique avec des flûtes.





La devinette du jour à l’horizontale…

25 05 2011

En étant de mauvaise foi, je pourrais appeler cela une devinette. En étant honnête, ce serait davantage une question. Trois photos de la salle de musculation des Hurricanes où l’on retrouve notamment, Cory Jane et Ma’a Nonu dans une étrange position horizontale et haut perchée. Que font-ils ? A vous de me le dire !





Black Magic, ils récidivent

10 02 2011

Les skills, ces ateliers spécifiques où les joueurs travaillent passes, placements, tirs…, inspirent les All Blacks, que l’on sait friands de ce type d’exercice. Après un permier film où ils montraient une précision hallucinante, ils récidivent. Cory Jane est toujours de la partie, mais pour attraper des saucisses cette fois ; Ma’a Nonu fait preuve d’une belle qualité de passe, même avec une pastèque. Quant à la révélation Israel Dagg, c’est son coup de pied qui semble d’une précision diabolique. Alors, même question que lors du premier épisode de cette vidéo : est-ce un fake ? Autrement dit un faux si vous ne causez pas le Net-Geek couramment.