Et de l’autre côté du monde…

12 03 2012

La troisième journée du Super 15 nous a réservé son lot de rugby funambulesque avec ses plaquages de bouchers, ses passes dans l’intervalle et tout le toutim’. Qu’en garderons-nous ? Dans deux semaines absolument plus rien, mais d’ici là, quelques jolis essais, des actions spectaculaires et une surprise, la victoire des Chiefs sur les Crusaders, qui ne sont plus que l’ombre de l’équipe de la saison passée. Il faut dire que sans Dan Carter et Richie McCaw blessés, Sonny Bill Williams passé chez les Chiefs, Brad Thorn parti en maison de retraite au Japon, les Rouges de Christchurch perdent de leur superbe.

Publicités




Rougerie-McCaw, une fourchette digne du Michelin

8 12 2011

Rugbyclub a pris le temps de la réflexion. De l’enquête aussi. Aujourd’hui, nous pouvons donc vous l’annoncer : oui, Aurélien Rougerie a bien commis une fourchette sur Richie McCaw. Une fourchette qui a surtout atteint le cerveau du pauvre capitaine des All Blacks. Que voulez-vous, Rougerie a de  longs doigts habitués à aller chercher ses braises au fond des volcans d’Auvergne. Les derniers propos du joueur néo-zélandais ne laissent aucune doute possible à ce sujet : il n’a plus toute sa tête. Six semaines après les faits – le 23 octobre dernier – le troisième ligne s’emporte après ces maudits Bleus : « Les Français sont encore pires quand ils ont peur. Ils étaient si mauvais qu’ils visaient les yeux. (…) Mon œil me faisait mal et j’avais du mal à voir. Je suis étonné de constater qu’il (Rougerie, ndlr) n’a pas été cité à comparaître. » » Il a raison Richie. Pour preuve, s’il se trompait souvent de camp dans les regroupements lors de cette finale, c’est à cause d’Aurélien qui l’avait aveuglé au point de confondre alors les maillots blancs et maillots noirs. Et ce plongeon le genou en avant sur la trogne de Morgan Parra, avec une poire au passage ? Une erreur de jugement, il voyait l’herbe bleu alors,  hop, une petite bombe comme à la piscine municipale de Christchurch. Le cerveau touché, voilà la seule réponse. Et n’allez pas ergoter sur le fait que la fourchette de Rougerie intervienne à la fin de la rencontre. Richie McCaw est un grand joueur et il sent les coups à l’avance, tous les coups. La morale de cette histoire est double. On n’est jamais autant déçu que par les gens que l’on admire. Croyez-le, Rugbyclub tombe ici d’aussi haut que si nous étions installés sur un tabouret du Harry’s Bar. Autre leçon de l’histoire, Michelin reste maître dans l’art de décerner des fourchettes. N’en déplaise au Gault et McCaw.





Offrez-vous un joueur aux enchères

23 11 2011

Il vaut combien selon vous Benjamin Kayser ? Et Robins Tchale-Watchou, il est cher ? Au poids, ça doit chercher au moins autant que de l’entrecôte. Pour le filet, c’est du Nicolas Mas qu’il vous faut. Il est en vente aussi, alors n’hésitez pas, c’est ici, sur eBay que ça se passe. Tous les trois proposent une activité spéciale pour les gagnants : une demi-journée avec toute la bande de l’ASM pour le Clermontois, une leçon de plaquage avec le second ligne de l’Usap et une rencontre inédite avec le pilier catalan. A combien ? Ça change toutes les heures ou presque, et vous avez jusqu’au 3 décembre à 9h04 précises pour tenter votre chance.

nicolas mas mis en vente sur ebay
Plus sérieusement, les trois joueurs se sont mis en vente afin de récolter des fonds au profit de l’association Sport sans frontières. Le gagnant des enchères ne repartira donc pas avec son rugbyman sous le bras ou empaqueté et expédié par la poste, imaginez la ruine en timbres. Pour la petite histoire, sachez que Rugbyclub n’enchérira pas ; nous avions remporté la cape d’invisibilité de Richie McCaw et elle ne nous est jamais parvenu, à moins qu’elle ne soit vraiment invisible au fond de la boîte aux lettres.





Offrez-vous la cape d’invisibilité de McCaw !

24 10 2011

En ce lundi matin, toutes les conversations tournent autour de l’arbitrage de monsieur Joubert lorsv de la finale Nouvelle-Zélande – France. Combien autour de vous auraient fait nettement mieux, sanctionné McCaw sur telle action, voire sorti un carton jaune contre le capitaine des All Blacks. Pourquoi diable l’arbitre sud-africain ne l’a-t-il pas fait ? Rugbyclub a enquêté et découvert la vraie raison : Richie McCaw portait une cape d’invisibilité. Elle ne faisait pas effet à la télé, mais sur le terrain seulement. Comment ça vous pensez que nous perdu la raison ? Non seulement nous ne l’avons pas perdu, mais nous avons retrouvé cette cape ! Depuis quelques heures, elle est en vente sur eBay. Si vous voulez vous l’offrir ou en faire cadeau à quelques troisième ligne de vos connaissances, cliquez ici. Le hic, le vendeur a précisé au bas de son annonce « No French Bidder », pas d’enchérisseur français. Je file chercher un faux-passeport pour tenter de la remporter…

capture écran ebay cape d'invisibilité





Quade, range ta chambre !

30 08 2011

Rugbyman, un dur métier. La preuve en jetant un œil à la chambre d’hôtel occupée par Quade Cooper en pleine préparation de la Coupe du monde… Pourquoi tous ces maillots jetés dans tous les sens ? Aurait-il fait main basse sur ceux de ses coéquipiers ? Pas de mauvaise blague et de vanne sur un éventuel cambriolage puisqu’il s’agit de Cooper… Ce sont tout simplement les maillots que le génial demi d’ouverture de l’Australie doit dédicacer pour ses fans et, plus probablement, pour les sponsors de l’équipe. Aura-t-il pensé à en garder un pour l’offrir à Richie McCaw ?

la chambre bordélique de quade cooper

Juste pour le plaisir, et pour ceux qui ne comprendrait pas l’allusion au capitaine des All Blacks, une petite vidéo des amabilités qu’ils échangèrent lors du dernier week-end de Tri Nation. A noter, l’intervention aussi rapide qu’efficace de Brad Thorn, deuxième ligne de devoir.





Super 15, les demi-finales

5 07 2011

Impossible de rêver plus belle finale ! Entre les Reds, qui ont terminé premier du classement régulier, et les Crusaders, déjà sept fois titrés dans la compétition, orphelins de stade depuis le début de la saison et le terrible tremblement de terre de Christchurch, c’est véritablement le match dont nous rêvions pour clore ce Super Rugby 2011. Pour décrocher leur billet pour la finale, face aux Blues de Nouvelle-Zélande, les Reds ont une nouvelle fois pu compter sur les inspirations de leur ouvreur de génie Quade Cooper. A noter que dans chacune de ces demi-finales, il y eut un essai en contre, preuve du peu de profondeur que prennent les attaques (je sais que certains fidèles du blog sont exaspérés par le nombre d’en-avant non sifflés) et des montées très en pointe de la défense.

Quant aux Crusaders, ils n’ont jamais vraiment tremblé face aux Stormers. Le retour de Richie McCaw, la précision de Dan Carter, une mêlée ultra-dominatrice et encore une passe décisive de Sonny Bill Williams, il aurait fallu au moins une vingtaine de Sud Africains sur le terrain pour contenir les assauts des Harlem Globe Trotters néo-zélandais.





Quelques leçons du Super 15

2 06 2011

Le week-end dernier tout l’Hémisphère sud avait les yeux rivés sur le derby entre les Reds australiens qui accueillaient les Crusaders de Nouvelle Zélande. Bien qu’ils aient la tête à l’envers, c’est bien connu, ces gens-là pratiquent un rugby rudement plaisant. Il y avait d’un côté une charnière de rêve avec Will Genia et Quade Cooper, de l’autre les Harlem Globe Trotters ovales : Brad Thorn, Richie McCaw Dan Carter, Sonny Bill Williams, Zack Guildford… Au terme d’une rencontre serrée jusqu’à la dernière minute, on peut tirer quelques enseignements. A savoir : les Australiens peuvent gagner en se faisant ruiner en mêlée ; Will Genia est le 9 le plus tranchant du moment ; Quade Cooper n’a rien à envier à Daniel Carte, hormis peut-être un peu de sagesse, mais l’ouvreur australien montre une inspiration sur chaque action ; Richie McCaw peine à retrouver son niveau, preuve en est cette faute grossière à la dernière minute qui coûte le match aux siens.