Bayonne-sur-Waikato, l’heure de changer de braquet !

28 03 2012

Ça roule pour l'Aviron.Regardez comme il est heureux Neemia Tialata. Heureux comme un Jerry Collins lorsqu’il avait signé au RCT. La situation dramatique de l’Aviron bayonnais ne semble pas entamer sa bonne humeur. Ah ils ont une bonne nature les gars des îles ! Ou alors, ils se foutent un peu de la gueule du monde, c’est possible aussi. Sans vouloir à tout prix filer la ressemblance avec son compatriote Jerry Collins, persuadé que le RCT jouait à Porquerolles avec comme tenue officielle une serviette de plage sur l’épaule gauche une pinte dans la main droite, les stars venue de Nouvelle-Zélande donnent trop rarement l’impression de mouiller le maillot. Pour un Byron Kelleher, un Chris Masoe, un Carl Hayman, un Tana Umaga, combien de Jerry Collins, Neemia Tialata, Joe Rokocoko, Sione Lauaki… ? Beaucoup, surtout lorsque trois d’entre eux évoluent dans le même club. Ajoutez-y Troy Flavell et vous obtenez la seule équipe au monde hors des frontières néo-zélandaises à compter quatre All Blacks dans ses rangs (150 sélections TTC avec le maillot à la fougère). Pour jouer le maintien, avouez que c’est mener grand train ! Je vous épargne la liste des autres stars de l’équipe. Pour seule consolation, Alain Afflelou doit se dire que les zéros qu’il aligne chaque fin de mois sur leurs chèques correspondent à leurs prestations sur le terrain. Remplaçant pour la plupart, et encore, lorsqu’ils figurent parmi les 23 joueurs de la feuille de match. Sione Lauaki a même été déclaré inapte à la pratique du rugby. Fallait-il un docteur clairvoyant pour lui déceler des problèmes de cœur et aux reins après quinze ans de haut niveau et le sortir d’une situation aussi embarrassante ; le docteur Cinoque du Cocoboy des années 80 ne serait pas passé de vie à trépas cette semaine que nous l’aurions soupçonné d’avoir rédigé l’arrêt de travail ! L’histoire n’a bien sûr pas de morale, elle repasse simplement les plats. Mourad Boudjellal longtemps taulier d’une maison de retraite dorée pour vieux fumistes a cédé le rôle à Alain Afflelou d’une passe au cordeau. Celui-ci l’a tant pris au sérieux qu’une saison lui aura suffi à faire oublier son prédécesseur. Chapeau Tchin-Tchin.

Publicités




Umaga, serait-ce la fin ?

6 06 2011

La rencontre entre les Blues et les Chiefs lors de la seizième journée du Super Rugby sera-t-elle la dernière jouée par Tana Umaga ? L’ancien capitaine des All Blacks s’est rompu un talon d’Achille. La saison est d’ores et déjà terminée pour lui et on peut légitimement s’interroger sur la suite qu’il entend donner à sa carrière ? La nouvelle est d’autant plus triste qu’il s’agissait de son retour après une blessure au mollet et qu’il avait montré de belles dispositions. Pour preuve, par une percée pleine de vista et un passage en force, Tana Umaga est à l’origine et à la conclusion de l’essai qui permet aux Chiefs de s’imposer sur le terrain des Blues. Les images de la rencontre.





Petit sujet de réflexion…

22 03 2011

et gestes de fous. A l’heure où l’on ne parle plus que « passe après contact », de joueurs capables de briser les défense sur leur force de pénétration, voici quelques images qui pourraient inspirer certains techniciens : un essai avec beaucoup de passe, mais aucune après contact puisque l’enchainement permet aux joueurs de toujours donner à leur partenaire au soutien avant d’être plaqué. Évidemment, c’est un cas extrême, ça se passait il y a des siècles – ou presque – avec des funambules de l’attaque…





Super 15, les essais de la troisième journée

10 03 2011

Déjà trois journées dans le Super 15. Toujours autant de vitesse, d’essais, de gestes incroyables… Vous noterez ici la première réalisation sous le maillot des Crusaders -un maillot inhabituel puisque blanc cerclé de rouge en hommage au club qui les héberge depuis le tremblement de terre de Christchurch – de Sonny Bill Williams, les jambes de feu du formidable ouvreur sud-af’ Patrick Lambie, le bon tempo de papy Umaga, les deux glissages de l’ailier des Chiefs, Lelia Massaga, la défense naïve des Bulls…





Geste de fou… ou presque

29 01 2011

La rubrique était en sommeil depuis quelques semaines ; elle revient mais avec des gestes de fou que leurs auteurs aimeraient surtout oublier. Des cagades, quoi ! Des belles, une fois la ligne d’en-but passée de préférence. Il est d’autant plus amusant de les voir ou les revoir qu’elles sont souvent l’œuvre de grands joueurs.





Retour de Tana Umaga : le verdict

31 03 2010

 

Umaga. De la vitesse ou Photoshop ?

 

A 36 ans, Tana Umaga revient pour la deuxième fois sur les terrains. Il a joué 70 minutes à l’aile face à Bourgoin et a franchement tenu très correctement sa place. A mes yeux, puisque certains le trouvent trop juste à ce niveau. S’il n’a pas eu le loisir d’être étincellant en attaque, il a assuré en défense. La preuve avec ces deux plaquages. Que vaudra-t-il dans des circonstances plus dynamiques que contre Bourgoin, en défense face notamment à un ailier très vif et servi dans le bon tempo ? En attaque devant la ligne de trois-quarts de Perpignan ? Je le crois capable de tenir le choc, d’autant que la défense toulonnaise s’adapte à son papy ailier. Et vous, vous en pensez quoi  ?





Tana Umaga va rejouer pour le RCT

16 03 2010

Jouera, jouera pas ? Jouera ! Le scénario est idéal. Depuis vendredi soir et la blessure de Christian Loamanu face à Castres, le Rugby Club Toulonnais est à la recherche d’un joker médical pour peupler ses ailes bien déplumées. Des solutions abracadabrantesques ont été évoquées : Lote Tuqiri libre depuis quelques jours, Paul Sackey recruté pour la saison prochaine viendrait plus tôt… La solution est dans les rangs ou plutôt sur le banc des entraîneurs du RCT avec Tana Umaga. Dès juin, l’ancien capitaine All Black retourne en Nouvelle-Zélande où  il a signé un contrat d’entraîneur-joueur avec les Counties Manukau ; il s’entraîne régulièrement pour garder la ligne et se maintenir à 100 kilos… Quoi de mieux qu’une fin de saison avec le maillot toulonnais pour se tester avant son retour au pays ? L’an passé, Tana Umaga avait déjà signé un retour fracassant, sortant le RCT de la zone rouge. Outre son association avec Sonny Bill Williams, il pesait de toute son expérience sur les rencontres ; comme sur cet essai offert à Jerry Collins.

Tana ? Il est par là...

 

Mourad Boudjellal signerait avec ce retour un nouveau coup retentissant : à l’heure où son équipe peut légitimement rêver de phases finales, et pourquoi pas d’un match de barrages pour les demi à Mayol, aligner une ligne de trois-quart avec Wilkinson, Contepomi, Williams, Kefu, Lamont et Umaga… ça laisse rêveur. Un coup pareil et c’est tout Toulon qui déboulonne la statue de Cuverville pour la remplacer par celle du All Black ! Parce que Toulon…