Coup de gueule : ras le bol des plaquages cathédrales

9 02 2011

Faudra-t-il attendre un grave accident pour sanctionner durement les plaquages cathédrales ? Pas d’un carton rouge, mais de plusieurs matchs de suspension. Lors de la finale Fidji – Samoa du tournoi de rugby à 7 de Wellington, le fidjien Seremaia Burotu a écopé d’un rouge tout à fait justifié pour un plaquage extrêmement dangereux. Il commence pourtant par un plaquage tout à fait classique et régulier avant de soulever le joueur et de le planter comme une bouture dans le gazon. En ce moment, il n’est pas un match sans un plaquage haut ou un plaquage cathédrale pour lesquels on évoque trop souvent les habitudes des joueurs des îles du Pacifique sud, ce qui ne constitue pas une raison et encore moins une excuse. (Voici les images de la finale du tournoi à 7 de Wellington ; le plaquage intervient à 1’10)

 

Publicités