Le retour des Village People

16 12 2011

les ricoh black ramsLe calendrier des Dieux du Stade ? Dépassé ! Ce sont les Japonais, encore eux, qui lui mettent la pâtée grâce à un cliché de l’équipe des Ricoh Black Rams. Un grand moment où, suite à l’opération Movember, quelques joueurs désormais moustachus prennent la pose pour un cliché qui évoque davantage une pochette de disque des Village People que la photo officielle de l’U.S. Carmaux. Vous noterez au passage que les Ricoh comptent dans leurs rangs un champion du monde en titre en la personne de Ma’a Nonu (en blanc au centre) et l’international anglais et ex du Stade français, James Haskell, par ailleurs vedette de plusieurs éditions des Dieux du Stade. Ceux qui en doutaient encore tiennent là leur preuve : on ne sort pas indemne du calendrier parisien. Enfin, les vrais fans de Village People remarqueront que pour cette reformation 2011, les policiers sont plus nombreux que les Indiens…

Publicités




Les Dieux du stade sont tombés sur la tête

14 09 2011

C’est une révolution ! Pour le dernier calendrier des « Dieux du stade » réalisé par ses soins, Max Guazzini propose une couverture étonnante à plus d’un titre. D’abord, c’est la première fois que le joueur mis en avant n’évolue pas sous les couleurs du Stade français ; ensuite, et c’est aussi une nouveauté, le rugbyman en question ne joue pas dans l’élite, mais en Pro D2 à Pau; enfin, c’est un illustre inconnu, juste choisi pour sa plastique. Loin de nous l’idée de le dénigrer, mais jusqu’à présent, les calendriers faisaient aussi parler d’eux pour leurs couvertures où l’on découvrait l’anatomie d’une vedette du Top 14, de Parisse à Hernandez en passant par Haskell, Szarzewski… ; sans faire injure à ce jeune homme tatoué, loin du Béarn, qui connaît sa trombine ? Quant à son nom… Au final, le résultat puisque non porté par une star, s’apparente à un quelconque calendrier porno-gay-chic. Dieu que c’est moche.

la couverture du calendrier des dieux du stade 2012





Visite de Paris par James Haskell

14 06 2011

Il avait pourtant l’air de s’y plaire à Paname l’ami James. Avant que la nouvelle équipe du Stade français l’encourage à aller voir ailleurs tout au moins. Voici une petite vidéo de quatre minutes durant laquelle le troisième aile du XV de la Rose nous fait visiter son Paris, depuis la Tour Eiffel jusque dans un bar à vins, en passant par le musée d’Orsay, la place des Vosges et le rond-point des Champs-Élysées qui l’a semble-t-il marqué… Vous comprendrez mieux à la fin du clip, l’omniprésence de la voiture.





Le Stade français en slip

2 05 2011

pub stade français

Ça va mal pour les joueurs du Stade français. Ils vont même jusqu’à se rhabiller ! Finis les regards torves et de fesses souriantes, parfois l’inverse pour certains, sur papier glacé ; voilà la bande à Max désormais porte drapeau d’une marque de sous-vêtements, masculins, contrairement à ce que laisse présager la photo. L’événement est de taille puisque rien de moins qu’un apéro-mix a été organisé pour le célébrer. Un apéro-mix ? Autrement dit un vague cocktail avec un pousse-disque qui poussera aussi le son afin de cacher aux convives qu’ils n’ont strictement rien à se dire, puisqu’en bons « bouffe-la-rouille » (j’ai les noms), ils sont venus picoler et becqueter à l’œil, espérant repartir avec un petit cadeau. Et, à défaut, se le rincer cet œil devant quelques jolis gaillards en slip. Souvenez-vous, il n’y a pas si longtemps, à cette période de l’année, le Stade français jouait les phases finales. Je suis de mauvaise foi, le club doit encore disputer la finale du trophée Pépito, à moins que ce soit l’Amlin Cup, à Cardiff… Toujours est-il que si vous voulez tenter de jouer les pique-assiettes demain soir, le club annonce de la présence de Pascal Papé, David Attoub, Laurent Sempéré, Julien Dupuis, Guillaume Boussès, Mauro Bergamasco, Romain Raine, Mathieu Bastareaud, Ollie Philipps, Brian Liebenberg (il joue encore au Stade ?). En slip ? A vous de voir !





Astro 2011, les prévisions de Rugbyclub…

31 12 2010

A l’heure où tous les magazines nous abreuvent de best-of et de rétrospectives, Rugbyclub tente un cad-deb’ avec un Spécial Astro 2011, un peu comme dans les magazines féminins, mais bien moins universel puisque destinés uniquement à une quinzaine de figures du monde rugbystique – qui je l’espère sauront se montrer généreuse pour cette consultation gratuite. Place donc au premier astrovale, mi-prévision, mi-souhait, mais 100% véridique puisque réalisé par un extralucide diplômé de l’Université de Voyance d’Oxford.

Bélier (21 mars, 20 avril). Votre vie sociale est survoltée. Né Bélier et un lendemain de premier avril, ça ne pouvait être que James Haskell. Après le calendrier des Dieux du Stade, des recettes de cuisine sexy… un retour pour de bon dans le XV de la Rose ? Et toujours autant de blagues stupides sur Twitter… Ne changez rien James !

Taureau (21 avril, 20 mai). Vos audaces vous rapportent. Combien ? 10 millions de spectateurs dans les salles pour Philippe Guillard (13 mai) et son « Fils à Jo ». Pourquoi pas 22 millions pour détrôner « Titanic » et « Bienvenue chez les Ch’tis » ? Après tout, Vincent Moscato est aussi drôle que Kad Merad et Gérard Lanvin beau comme Leonardo DiCaprio, non ?

Gémeaux (21 mai, 21 juin). Vos projets aboutissent, mais vous voyez toujours plus haut. Des Gémeaux, il en fallait forcément deux. Avec un même but. Jonny Wilkinson (25 mai) et Mourad Boudjellal (5 juin) se verraient bien soulever le même bout de bois, dix-neuf ans après un certain Eric Champ… On leur souhaite aussi, seulement si ça devait arriver, quel serait le prochain objectif du président du RCT ? La Coupe du monde à Mayol, con !

Cancer (22 juin, 22 juillet). Enfin de la stabilité dans vos relations de travail. Des centres avec des automatismes, un jeu de ligne digne de son standing… Emile Ntamak (25 juin) doit en rêver. Et si ça marchait, enfin.

Lion (23 juillet, 23 août). Tel Midas, tout ce que vous touchez se transforme en or, mais attention à ne pas trop vous disperser.  Sonny Bill Williams avait été la révélation du Top 14, en cinq matchs, il a quasiment gagné sa place au centre de l’attaque des All Blacks. Pourquoi diable alors s’offrir un combat de boxe ? On le sait déjà que vous avez des biscottos d’acier Sonny. Enfin, d’un autre côté, Rugbyclub n’est pas prêt de vous reprocher quoi que ce soit tant vous amenez des lecteurs à ce blog !

Vierge (24 août, 22 septembre). Vous n’avez jamais été aussi calme, que se passe-t-il ? Une passounette d’arme par ci, une piquounette par là, de la mesure en veux-tu en voilà, Serge Blanco (31 août) dans les habits de président du B.O., c’est le cousin du Dalaï Lama. Seulement en 2011, il pourrait voir orange si les résultats ne suivaient pas.

Balance (23 septembre, 22 octobre). Des voyages lointains vous attendent. Un billet pour la Nouvelle Zélande pour Fred Michalak (16 octobre) ? Pas encore sûr, mais un billet pour le Vietnam avec Frédéric Lopez pour un magnifique « Rendez-vous en terre inconnue », c’est sûr et même fait. Rendez-vous fin janvier pour la diffusion sur France 2. Et pour la Nouvelle Zélande, il peut prendre une option sur le billet Fred ?

Scorpion (23 octobre, 21 novembre). Vos convictions sont inébranlables, mais l’heure du verdict approche. Aurez-vous raison envers et contre tous ? Raymond Domenech y aurait vu un signe des astres, une indication tactique et un début de composition d’équipe. Marc Lièvremont (28  octobre) le sait-il seulement ? Il est Scorpion, comme Thierry Dussautoir (18 novembre).

Sagittaire (22 novembre, 21 décembre). Tout le monde vous réclame, sachez résister. Assurances, voitures, parfum, jeux, vêtements… quelle marque ne se sont pas encore offert les services de Sébastien Chabal (8 décembre) ? Pampers et Gillette. La première planche sur un concept, la seconde sur un gros coup.

Capricorne (22 décembre, 19 janvier). Sachez vous imposer comme le patron à la maison. Et si Jean-Pierre Lux (5 janvier) osait dire à ses amis irlandais de l’ERC que le coude de O’Connell et le poing de Cudmore méritent la même attention et les mêmes sanctions.

Verseau (20 janvier, 18 février). Vous accablez trop vite vos collègues de travail. Non Guy Novès (5 février) la Coupe du monde 2011 n’est pas juste là pour enquiquiner le Stade toulousain lors du championnat 2012 ; non, le calendrier de la saison 2012-2013 n’a pas été conçu contre les clubs qui ont beaucoup d’internationaux. Enfin, pas encore.

Poissons (19 février, 20 mars). La vie peut aussi vous sourire, arrêtez de tirer la tronche. Les dernières victoires du XV de la Rose n’auront pas mis un sourire sur le visage de Martin Johnson (9 mars). Elles étaient pourtant plaisantes à suivre. Qu’attend l’entraîneur anglais pour se réjouir. Le 23 octobre prochain ? Ou un rôle de méchant dans le prochain James Bond ?





Italie, plus chaud que les Dieux du Stade !

16 12 2010

Encore plus chaud que les Dieux du Stade, cette prestation de Mirco Bergamasco, Fabio Ongaro et Andrea Lo Cicero en V.O., dans « Let’s Dance » sur la 5 en Italie. Après un préambule où les trois se moquent allègrement de tous les clichés du rugby dans une vidéo enregistrée, ils se livrent sur le plateau de l’émission à un strip-tease, Full Monty, ou presque.A noter que c’est Sébastien Chabal lui-même qui a mis cette vidéo en ligne, sur son site. J’ai comme l’impression que ça va chambrer sévère au Racing…





Dieux du stade, et bien dansez maintenant !

4 11 2010

C’est décidément notre semaine Stade français. Après « Le Stade français dans Gala », « Le Stade français à l’entraînement », voici « Le Stade français prend des cours de danse ». Les joueurs de Max Guazzini – Mathieu Bastareaud, Guillaume Bousses, Alexandre Flanquart, James Haskell, Morgan Martinez, Jules Plisson et Romain Raine en l’occurrence – ont testé le Sensual Move, une discipline qui fait, paraît-il, de plus en plus d’adeptes dans les salles de gym. Au début, ça se passe très bien pour les rugbymen qui ont revêtu leur plus belle tenue léopard et puis, forcément, ça dérape. Dans le rôle de Gaston Lagaffe, c’est évidemment James Haskell qui s’y colle. Selon des sources bien informées, il lui arriverait même de jouer au rugby entre deux pitreries sur Twitter, Facebook…

Petit conseil, essayez les deux fins, ça vaut le coup.